Edito

Traquer ou plutôt dénicher les mots, tous les mots, d'hier et d'aujourd'hui. Les observer, avec tendresse et réalisme. Puis les cueillir et les offrir dans leur contexte. En faire partager l'histoire, la saveur, les secrets, les élans. C'est la passion qui m'a été transmise, il y a quelques décennies par des professeurs, des chroniqueurs, des journalistes, des éditeurs. Des hommes et des femmes, de la ville et de la campagne.

A vingt ans, je découvrais les encyclopédies et les dictionnaires d'antan, généreux trésors d'informations et de témoignages, lovés dans ce patrimoine multiséculaire, souvent oublié, mais gardé intact dans les mailles du filet propre à chaque dictionnaire. J'arpentais alors les brocantes et les étals de bouquinistes pour collectionner ces témoins émouvants sur les mots et sur les idées de chaque période de l'histoire.

Avec souvent de grands sourires, au détour d'un mot ou d'un sens perdu. Par exemple, chez Furetière, "crapule : vilaine et continuelle débauche de vin... Les peuples du Nord sont fort sujets à la crapule, à une perpétuelle yvrognerie." Ou encore "abreuvoir à mouche : blessure sanglante à la tête. Il lui a jeté une coupe sur la tête et lui a fait un grand abreuvoir à mouche." Sans oublier le candidat qui au XVIIe siècle, comme le rappelle l'Académie française avant que l'idée de République ne surgisse, "ne se dit guère qu'en raillerie"!

Quelques décennies plus tard, mon logement était transformé en caverne de dictionnaires. Mais à quoi bon disposer d'un trésor de dictionnaires - dix mille environ - si ce n'est pour en partager les diamants et le sel ?

Ces bouquets de pensées et de formulations surprenantes, ce feu d'artifice d'articles mais aussi de gravures, propres à mieux comprendre nos différentes évolutions et la richesse de tel ou tel thème, il me fallait au plus vite les offrir et les partager. C'est ainsi qu'est née par exemple en 2010 la collection Champion Les Mots, avec quatre livres par an.

"Un dictionnaire est l'Ouvrage de tout le Monde" s'exclamait Pierre Richelet en 1680, a fortiori une bibliothèque de dictionnaires... Que s'en ouvrent toutes les pages, avec un envol fécond de mots, d'images, d'expressions et d'idées.

Jean Pruvost

Jean Pruvost

Lexicologue

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player